Tests réceptivité

Leçon
Contenu

Il est indispensable que l’entretien soit ludique et amusant afin de garder l’attention de l’enfant. On se sert également de ces tests avec des clients adultes hyper hypnotisables lors d’une hypnose de spectacle.

Comme les enfants disposent d’une importante suggestibilité, votre compétence à « influencer l’esprit » est indispensable. Durant la consultation, n’hésitez pas à montrer votre savoir-faire, et parallèlement, à démontrer les aptitudes de la méthode thérapeutique.

Pour l’enfant, vous êtes assimilé à un être « mystérieux », ressemblant aux personnages fantastiques dotés de pouvoir magique qu’il voit à la télé. 

Voici quelques tests rapides qui pourront démontrer vos « pouvoirs ». Choisissez deux ou trois tests en fonction de l’âge de votre jeune client. Eventuellement, vous pouvez lui proposer d’en effectuer un en fin de séance.

TEST 1 : Les livres et les ballons

Invitez l’enfant à tendre ses mains vers l’avant, les paumes tournées vers le haut… Expliquez-lui que vous placerez progressivement plusieurs livres sur l’une de ses paumes et qu’elle deviendra de plus en plus lourde. Vous en placez un, puis un autre, et ainsi de suite. C’est de plus en plus lourd. Touchez le milieu de sa paume avec votre index en nommant à haute voix chaque livre que vous y placez – « Je pose ton livre d’anglais » « Je dépose ton livre de sciences », etc. – et déplacez votre index vers le bas. Lorsque la paume de l’enfant commence à tomber, suggérez-lui de se focaliser sur son autre paume. Orientez votre doigt vers son poignet en lui disant que vous allez accrocher des ballons à son poignet. Vous pouvez simuler l’action. Faîtes comme si vous tiriez vraiment sur un cordon en alternant entre votre index et votre pouce, et en tirant doucement afin que sa main s’élève. 

Ce test marche surtout chez les jeunes enfants. Les enfants plus âgés vous sembleront un peu égarés au début. Néanmoins, le résultat est souvent rapide et surprenant.

Vous pouvez manipuler les mains de l’enfant en utilisant votre index. Entraîner le doigt de l’enfant vers l’extérieur, l’amener à fermer la main, tirer l’ensemble de son corps vers l’avant, ou l’arrière, etc.

Retour :

L’enfant entre en transe une fois la phase d’étonnement passée. Durant la transe hypnotique, suggérez que votre pouvoir est d’influencer son esprit afin de l’aider à accomplir quelque chose. Suggérez des choses à son esprit telles que « Si je peux te suggérer de rendre ta main plus lourde, je peux aussi te suggérer de… ».

TEST 2 : Le miroir

L’objectif de ce test est de dévoiler les ressources du subconscient de l’enfant. Privilégiez les pratiques et méthodes ludiques et amusantes afin d’instaurer un climat de confiance. Votre jeune client a le choix d’ouvrir ou non ses yeux.

Dîtes-lui de faire comme s’il se trouvait devant un grand miroir, les paupières ouvertes. S’il n’arrive pas à visualiser la scène à cause de ses yeux ouverts, il peut les fermer.

Ajustez les détails du miroir à l’âge de l’enfant : « comme celui dans Blanche-Neige… » ; « comme celui de la salle de bain… ». Dîtes-lui de vous informer aussitôt qu’il apercevra le miroir. Invitez-le ensuite à s’introduire dans le miroir en y pénétrant d’abord sa main, comme si le verre était de l’eau. Demandez-lui de s’imaginer passer à travers le miroir et de vous signaler quand ce sera fait. Félicitez l’enfant et demandez-lui de ressortir du miroir.

TEST 3 : La colle

L’idée ici est d’amener l’enfant à imaginer que vous lui avez mis une très forte colle au niveau des paumes. Vous devez ensuite lui demander d’unir les deux mains, que vous serrerez dans les vôtres. Enveloppez les mains de l’enfant dans les vôtres et suggérez-lui qu’au chiffre 5, vous prononcerez « colle » et ses paumes seront scellées entre elles. Faîtes le décompte, et à 5, prononcez « colle », puis ôtez vos mains. Invitez l’enfant à détacher ses paumes. Si cela semble difficile pour lui, demandez-lui de faire le décompte jusqu’à 5 et de prononcer le mot « décolle ».

Retour : Pouvoir lui prouver l’existence de la notion d’antidote.

TEST 4 : Le pouvoir de la parole

Invitez l’enfant à fermer son poing et à le serrer fortement, de sorte qu’il en tremble. Demandez-lui de penser et se répéter (dans sa tête ou de vive voix, seul ou avec vous) « Je veux l’ouvrir, mais je ne peux pas. Je ne peux pas. ». Invitez l’enfant à ouvrir son poing quand il prononce ces paroles.

Demandez-lui ensuite de prononcer « Je le peux ». Cela devrait permettre à son poing de s’ouvrir naturellement.

Retour : L’objectif est de démontrer à l’enfant qu’il a la capacité d’influencer son corps et son esprit.

Après les tests, vous verrez que l’enfant montrera plus d’intérêt à poursuivre la séance.